03 février 2020

Mission exploratoire en République Démocratique du Congo du 9 au 13 décembre 2019

Actualités

L’objectif général de cette mission est d’assurer la liaison avec des parties prenantes et institutions préalablement identifiées afin de collecter des informations pour la mise en place de d’activités au niveau national et régional à travers le projet MEDISAFE

L’objectif spécifique de la mission est d’évaluer l’architecture nationale et régionale concernant la lutte contre les médicaments falsifiés à travers des entretiens semi guidés avec les principales parties prenantes et aussi permettre d’établir les bases d’une future coopération dans la phase de mise en œuvre du projet attendue pour 2020.

La première thématique du projet consiste à renforcer la sensibilisation aux risques liés aux médicaments falsifiés au sein de la société civile (work package 1). Cette mission vise à :

– Identifier et coordonner avec les parties prenantes clés du secteur public et privé (pharmaciens, docteurs, étudiants en médecine universités, industries pharmaceutiques, distributeurs et détaillants de médicaments);

– Cartographier les parties prenantes clés impliquées dans  les systèmes politique et législatif mais aussi au sein de la société civile.

La deuxième thématique concerne le renforcement du cadre légal afin de pénaliser la production et le trafic de médicaments falsifiés (work package 2).

Cette mission est axée sur :

– L’identification des législations et engagements contraignants au niveau national et international concernant les médicaments falsifiés ;

– La collection des législations et régulations régionales de lutte contre les médicaments falsifiés.

Ce projet visa au renforcement des capacités des acteurs impliqués dans la lutte contre les médicaments falsifiés (agences d’application de la loi, professionnels de la santé y compris les pharmacies et les laboratoires).

MEDISAFE renforce la coopération inter-agence au niveau national (police, immigration inspection pharmaceutique, etc.) et contribue à l’amélioration de la coordination au niveau régional et international sur la question du médicament à travers l’identification et l’évaluation des besoins notamment en République Démocratique du Congo.

Enfin, le projet visa au renforcement de la sécurité de la chaîne d’approvisionnement à travers une cartographie :

– Des industries pharmaceutiques et les revendeurs ;

– Des chaînes d’approvisionnement à partir du lieu de production/importation jusqu’aux points de vente publics (formels et informels) ;

– Les ports d’entrées dédiés aux importations/exportations de médicaments et évaluer les règlementations mises en place dans ces ports ;

– Des points de vente et des pharmacies accréditées

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepte Je refuse En savoir plus