Approche et objectifs

Mission et objectifs de MEDISAFE

La principale mission de MEDISAFE est de contribuer à la lutte contre la production et le trafic de médicaments falsifiés dans 11 pays d’Afrique de l’Est et du Centre : Burundi, Éthiopie, Ghana, Kenya, Malawi, Ouganda, République Démocratique du Congo, Rwanda, Seychelles, Tanzanie et Zambie. Le projet a ainsi pour objectifs de combattre le crime organisé et d’améliorer les résultats en matière de santé publique dans la région.

Approche et objectifs

Pour atteindre ces objectifs, le projet MEDISAFE adopte deux stratégies :

  • Le renforcement des capacités techniques des pays partenaires en matière d’identification des médicaments falsifiés, et le soutien dans la lutte contre la production et le trafic de ces produits en Afrique de l’Est et du Centre.
  • L’amélioration de la coopération régionale et de la coordination s’agissant de l’approche, des procédures et des opérations communes.

Approche du programme

La stratégie du consortium pour combattre les médicaments falsifiés est fondée sur les recommandations de l’OMS, s’appuyant sur une approche en trois volets : prévention, détection et réponse.

  • PRÉVENTION de la fabrication, la vente et la consommation de produits médicaux falsifiés et de qualité inférieure pour garantir un approvisionnement sûr et répondre à la demande de qualité ;
  • Mise en place de systèmes pour la DÉTECTION des produits falsifiés ou de qualité inférieure déjà présents dans la chaîne d’approvisionnement ;
  • RÉPONSE pour protéger la santé publique.
Schéma Fr Objectifs

Plan d’action

Afin de mettre en œuvre cette approche d’assistance technique nationale et régionale fondée sur la mise en réseau et la création de pôles d’excellence, le consortium a défini le plan d’action suivant :

  • Axe de travail n°1 

    Sensibilisation

    Sensibilisation du public et des acteurs aux risques liés à l’utilisation de médicaments et produits pharmaceutiques falsifiés, et aux techniques de prévention/détection.

  • Axe de travail n°2

    Cadre juridique

    Promotion de l’adoption d’une législation et d’une réglementation harmonisées et complètes pénalisant la production, le stockage, le transport et la vente de médicaments et produits pharmaceutiques falsifiés.

  • Axe de travail n°3

    Développement des capacités

    Renforcement des capacités techniques des pays partenaires en matière d’identification des médicaments falsifiés, afin de relever les défis qu’ils représentent.

  • Axe de travail n°4

    Coopération inter-agences

    Susciter la confiance entre les différentes entités des secteurs public et privé (les entreprises pharmaceutiques par exemple) pour renforcer la coopération inter-agences formelle et informelle.

  • Axe de travail n°5

    Coopération internationale

    Amélioration de la coopération avec les organisations régionales et internationales intervenant dans le domaine des médicaments falsifiés, permettant de capitaliser sur les résultats obtenus par d’autres projets menés dans la région.

  • Axe de travail n°6 

    Sécurité de la chaîne d’approvisionnement

    Sécurité accrue des pharmacies physiques, des points de vente informels et des ventes en ligne.

La mise en œuvre de ce plan d’action stratégique aura pour effet de réduire l’utilisation et la distribution de médicaments falsifiés, conformément à l’approche en trois volets recommandée par l’OMS (prévention, détection et réponse) :

  • L’éducation et la sensibilisation (Axe 1), un cadre juridique complet (Axe 2), l’engagement multi-acteurs (Axes 4 et 5) et l’intégrité de la chaîne d’approvisionnement (Axe 6) sont des facteurs de PRÉVENTION essentiels.
  • L’accès à des laboratoires et à des technologies de dépistage (Axe 3), le contrôle (Axe 3), la surveillance des frontières et les systèmes de signalement (Axe 5) renforceront les capacités de DÉTECTION.
  • La RÉPONSE est renforcée par le durcissement de la réglementation (Axe 3), une politique et des procédures opératoires basées sur les faits et des procédures juridiques transparentes (Axes 2 et 3).

Le consortium développe une solution sur mesure aux côtés des acteurs locaux et régionaux, avec la participation des institutions des pays partenaires. Pour assurer le succès du projet, des formations spécifiques et des activités ciblées sont organisées, dans une perspective d’appropriation et de durabilité.

Actions menées
Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepte Je refuse En savoir plus