08 avril 2020

Seconde mission MEDISAFE sur les médicaments de qualité inférieure et falsifiés au Ghana

Actualités

Du 24 au 28 février 2020, un séminaire technique MEDISAFE sur la détection et la réponse liées aux médicaments falsifiés, s’est tenu à Accra, Ghana.

L’objectif général du projet MEDISAFE est de contribuer à la lutte contre la production et le trafic de médicaments falsifiés dans 11 pays d’Afrique : Burundi, Ethiopie, Ghana, Kenya, Malawi, Ouganda, République Démocratique du Congo, Rwanda, Seychelles, Tanzanie et Zambie.

Dans le cadre du projet MEDISAFE, ce séminaire a permis aux experts spécialisés dans le renforcement des cadres juridiques, du contrôle qualité des laboratoires et de la communication d’assurer un échange de bonnes pratiques et de présenter les défis liés à la lutte contre la production et le trafic de médicaments de qualité inférieur et falsifiés aux niveaux national et régional.

Lors de cette mission, de solides collaborations entre MEDISAFE et différentes agences présentent sur le terrain (notamment la Food and Drug Authority, la Ghana Standards Authority, le bureau régional de l’OMS au Ghana, l’Agence française de développement, le Ministère de la santé, la Ghana Revenue Authority, les Autorités portuaires à Tema, le laboratoire des douanes aéroportuaires, le laboratoire de la police ghanéenne, l’Office central de l’économie et du crime organisé, le laboratoire national du contrôle qualité et des points de vente de médicaments publics et privés spécifiques), ont confirmé la mise en œuvre du projet MEDISAFE au sein du plan national.

Les recommandations de la mission exploratoire organisée en septembre 2018, ont définis les objectifs spécifiques de ce séminaire technique :

Évaluer les capacités des laboratoires pharmaceutiques et chimiques nationaux à détecter la présence de médicaments de qualité inférieure et falsifiés

Analyser les enquêtes criminalistiques concernant les médicaments de qualité inférieure et falsifiés

Identifier et lister les laboratoires nationaux capables d’exploiter les données criminalistiques

Identifier et lister les points des ventes de médicaments publics et privés au niveau national

Identifier les différentes parties prenantes et organismes compétents dans l’inspection pharmaceutique

Identifier les bonnes pratiques et besoins spécifiques afin d’élaborer des outils de communication entre les autorités nationales, les organisations pour la protection de la population civile et les professionnels de santé sur les risques liés aux médicaments de qualité inférieure et falsifiés

Identifier des personnes cibles pour le prochain séminaire technique

Contractualiser avec les experts légaux nationaux identifiés

A la suite de ce séminaire, et en partenariat avec les différentes parties prenantes et les experts nationaux, le plan d’action 2020 est en cours de finalisation afin de déterminer les prochaines actions à mettre en place.

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepte Je refuse En savoir plus